QUI JE SUIS

HOME

JEAN-MARIE BAROTTE

Le voyage de l’âme – J.M. Barotte

 

Peindre : faire l’expérience de nous-mêmes, être en chemin, expérimenter notre origine. Peindre, non pour demeurer mais pour prendre congé de soi – même. Puisque notre pays est toujours cet ailleurs vers lequel on tend. Les tableaux sont des ports provisoires, des portes ouvertes vers l’autre.

 

L’œuvre nous invite à avancer là où le danger nous fait oublier la sensation illusoire d’être arrivé à bon port. Il est nécessaire, donc de continuer à avancer et ainsi, chemin faisant, de donner forme au cheminement lui-même, avec des signes, des espaces, des figures. Pendant ce parcours, chaque moment, chaque partie de l’œuvre à venir, constitue une réflexion plus qu’un mouvement, une manière de mesurer l’insistance, une succession d’instants. Et c’est seulement à partir de là, que l’œuvre dans sa globalité, apparaît.

 

Revenir à soi signifie plonger au plus profond dans la matière de ses propres œuvres. Sur cette matière, l’écriture fait son chemin. Trace que laisse le pas de l’homme dans la terre.

 

Traces que nous laissons derrière nous et que la terre recouvre. La terre, elle – même, nous désarçonne, empêche toute tentative de conquête et accueille, par contre, la recherche, l’expérience et peut-être, aussi, la prière.

 

Voyageur, ton chemin est la trace

De tes pas et rien plus ;

Passant, il n’y a pas de chemin

On trace son chemin en marchant.

Machado

 

Ce voyage est celui de l’âme sur la terre. L’âme de celui qui se sépare de la parole déjà dite et avance, solitaire, comme dans la « Nuit obscure » de Saint-Jean de la Croix.

 

« Au commencement était le Verbe … et le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu. »

 

(Evangile selon Saint-Jean)

 

La parole devient livre, mais aussi signe et peinture.

 

Les signes nous invitent au silence et nous conduisent vers une dimension plus intime, en lien direct avec l’Absolu.

 

Les signes, discrètes présences, sont les témoins d’un chemin, d’un mouvement, souvent une ascension, invocation ou prière de l’artiste.

 

Chaque peinture est un douloureux avertissement de la violence qui est nécessaire pour exprimer le sublime ou, peut-être, son contraire.

 

 

Loading...

LES CEUVRES

CONTACTS

QUI JE SUIS

HOME

JEAN-MARIE BAROTTE

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

Submitting Form...

The server encountered an error.

Form received.

© Jean-Marie Barotte 2017. Tous droits réservés. Conçu par YK Art Design